Le forum de La Parole Libérée
Connectez-vous afin de libérer votre parole!
Le forum de La Parole Libérée
Connectez-vous afin de libérer votre parole!
Le deal à ne pas rater :
Fire Emblem : où précommander Fire emblem Engage en édition ...
99.90 €
Voir le deal

Réponse à un défenseur (il en reste...) de Mgr Barbarin

2 participants

Aller en bas

Réponse à un défenseur (il en reste...) de Mgr Barbarin Empty Réponse à un défenseur (il en reste...) de Mgr Barbarin

Message par Pierre FONTANARI Mer 3 Avr - 13:44

Le 2 avril dernier, François Morinière, Président des Entretiens de Valpré (encore lui! voir Les Libres Chroniques - n°4), décidait de publier une tribune "en son nom propre" sur le site Internet du journal La Croix.
Pour les masochistes que cela intéresserait, cette tribune est accessible via le lien ci-après.

https://www.la-croix.com/Debats/Forum-et-debats/Proces-Barbarin-seul-Pape-2019-04-02-1201012976

En réponse à ce message décrivant Mgr Barbarin comme, je cite, "un homme pétri de Dieu, un pasteur soucieux de chaque brebis et d’abord des petits, des pauvres et des opprimés, un homme de prière, passionné par le dialogue interreligieux, pleinement épris de justice, un esprit brillant pour dire la beauté de Dieu, un honnête homme.", le Père Pierre Vignon s'est fendu d'une réponse aussi pertinente que percutante.

Je vous la livre:

"Cher Monsieur Morinière, votre courage à soutenir votre ami Philippe Barbarin me touche, et je respecte profondément le deuil cruel de votre fille que vous évoquez. Cependant, votre ami n’est pas une personne seulement privée mais aussi un homme public, dans l'exercice de son gouvernement. Si vous voulez retrouver votre ami, il faut vous résigner à lui voir perdre sa place publique. La réaction universelle est qu'il aurait dû démissionner en 2016 quand il a reconnu ses erreurs de gestion. Il aurait été logique avec lui-même. Il a voulu les deux ensemble, reconnaître ses erreurs et ne pas en assumer les conséquences, tout comme maintenant il veut se retirer et faire appel. Ces contradictions ne sont pas comprises. Seul le pape demeure, et cela non plus n'est pas compris. Pourquoi Philippe Barbarin, en tant qu'archevêque de Lyon, n'a-t-il pas, par l'esprit de modération qu'on attend d'un responsable de son rang, limité le conflit à son seul diocèse ? Pourquoi a-t-il accepté que le débat devienne national et pire, maintenant, comment peut-il supporter de le voir transféré sur les épaules du pape ? Pourquoi n’a-t-il pas pris, comme serviteur de Dieu, ses responsabilités depuis le départ ? Pourquoi veut-il à tout prix prouver qu'il a raison ? Le pape s'est laissé convaincre par la présentation en trois points des avocats du cardinal qui lui ont écrit sur la présomption d'innocence : soit, le principe est universel. Mais que ne s'est-il laissé également convaincre par les dizaines de victimes de Bernard Preynat qu'il a toujours refusé de recevoir malgré leurs demandes ? Et par le vote unanime du conseil des prêtres, des diacres et des laïcs de Lyon, représentant légitime de l'Eglise de Lyon ? Si Philippe Barbarin est à vous en tant qu'ami et personne privée, il est à tous en tant qu'archevêque. Et la majorité de ses diocésains, une majorité de français et maintenant un nombre colossal de chrétiens dans le monde ne veulent plus de lui en tant qu'archevêque et cardinal. En termes du droit canonique, on appelle cela l'odium populi, l'aversion populaire suscitée par un homme d'Eglise. C'est un motif en soi pour exiger de lui son retrait. Nul procureur, nul procès médiatique, nul je ne sais quoi, sur qui déverser sa rancœur : tous font leur devoir, à commencer par les médias qui sont la première colonne de nos libertés. Ils ont bon dos. Le sujet de la réaction est double : les abus de toutes sortes dans l'Eglise et ceux qui les couvrent. Le cardinal n'est pas responsable de la première partie mais de la seconde. Il connaît Bernard Preynat depuis 1991. Comment se fait-il précisément qu'on n'entende jamais parler de ce dernier et qu'il soit planqué à Lyon ? Comment se fait-il que son procès traîne ? Mais peut-être y a-t-il de bonnes raisons à cause du nombre incroyable de victimes, déclarées et à trouver encore ? Comment se fait-il que Bernard Preynat soit toujours prêtre alors qu'une seule demande du cardinal au pape François en raison de la faculté n°2 de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi aurait suffi à l'obtenir ? Etc., etc. Il faudrait toujours qu'on atermoie et qu'on comprenne ce "pauvre" cardinal qu’on présente comme bouc qu’on voudrait émissaire. Pourquoi refuse-t-il de se charger de ses responsabilités et les reporte-t-il sur les autres ? Le dernier en date est le pape lui-même. Et maintenant que ce transfert à Rome de son problème est fait, c'est désormais au pape de s'expliquer. Pourquoi répugne-t-il à toucher à ses cardinaux et évêques qui couvrent les abus ? Pourquoi lui aussi se réfugie-t-il derrière un principe pour ne pas regarder la situation concrète en face ? Parce qu'il se sentirait mauvaise conscience à obtenir la révocation de ce qu'il faisait lui-même, comme les autres, quand il était le cardinal archevêque de Buenos-Aires ? Le problème de la couverture touche désormais le Vatican. Je suis peiné pour vous que votre ami ait fait en sorte de se retrouver seul sous la couverture avec le Pape mais c'est l'opinion mondiale, qui n'est pas diabolique, qui attend de voir comment ils vont sortir maintenant de là-dessous. Et à travers la voix du peuple, et celle de l'Eglise, c'est aussi la voix de Dieu qui tonne : que faites-vous, chefs de l'Eglise, sous cette couverture ? Il faut maintenant en sortir, nu, comme la vérité, comme la justice. Et votre ami a désormais la chance de vous avoir car il aura besoin de vous dans cette heure de vérité. Sa haute charge le rend redevable du bien commun. Il ne peut s’esquiver indéfiniment. Peut-être saurez-vous trouver les mots pour le lui faire comprendre ? Seul vous, maintenant, seul avec le cardinal, pouvez peut-être l’aider à sortir de cet enfermement seul avec le Pape. Courtoisement et respectueusement vôtre."


_________________
Pierre FONTANARI
Administrateur du forum
Pierre FONTANARI
Pierre FONTANARI
Admin

Messages : 511
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 51
Localisation : Le Beausset-en-Provence

https://laparoleliberee.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Réponse à un défenseur (il en reste...) de Mgr Barbarin Empty Re: Réponse à un défenseur (il en reste...) de Mgr Barbarin

Message par Edwige Mer 3 Avr - 14:38

Pour lire cette tribune aberrante et carrément surréaliste, il faut effectivement être un peu maso ! ou courageux, comme le Père Vignon.
D'une part, être ami ce n'est pas nier les fautes de l'ami en question, bien au contraire me semble-t-il. L'amitié c'est savoir se parler en vérité.
Ensuite, la réponse du Pape est aussi malheureusement aberrante :
1° Cela va sans dire, mais autant le répéter, M. BARBARIN n'a pas été condamné par la pression médiatique mais par un tribunal de la république française,
2° le Pape semble avoir été imbibé par la stratégie de M. BARBARIN depuis le début de l'affaire, c'est-à-dire qu'il aurait été victime d'une "cabale" contre sa personne depuis le début. Cette thèse avait bien pris au sein des catholiques lyonnais d'ailleurs, et il était souvent difficile de parler des enfants qui avaient souffert, qui sont devenus grands et souffrent encore mais ont eu le courage de libérer la parole.
Il me reste une question mais qui n'a plus vraiment d'importance, M. BARBARIN est-il dénué de tout discernement ou bien très mal entouré … ... et seul le fait que le diocèse de Lyon est une grosse machine, a permis que cela ne se voie pas plus tôt … …

Edwige

Messages : 2
Date d'inscription : 21/03/2019

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum