Le forum de La Parole Libérée
Connectez-vous afin de libérer votre parole!
Le forum de La Parole Libérée
Connectez-vous afin de libérer votre parole!
-50%
Le deal à ne pas rater :
Nike Sportswear Club Fleece – Sweat à capuche
29.97 € 59.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Corsair Vengeance LPX 32GB (2 x 16GB) DDR4 3200MHz C16 High ...
99.90 €
Voir le deal

Projection de "Grâce à Dieu" à Cours-La Ville!

2 participants

Aller en bas

Projection de "Grâce à Dieu" à Cours-La Ville! Empty Projection de "Grâce à Dieu" à Cours-La Ville!

Message par Pierre FONTANARI Lun 22 Avr - 16:58

Un article du Progrès sur le sujet...
Il reste du travail...

Projection de "Grâce à Dieu" à Cours-La Ville! La-dif10
(crédits photo - Le Progrès)


Cours la Ville - La diffusion du film Grâce à Dieu ravive les vieux démons

"Tous les paroissiens étaient là ou presque. Ce 28 août 2011, la population de Cours la Ville fête le départ du père Preynat. On lui offrait des présents, en signe de gratitude pour les douze ans passés au service de la paroisse Saint-Michel en Rhône et Loire (treize communes). Mais lorsque l’affaire qui porte son nom éclate et que le prêtre est mis en examen pour agressions sexuelles en janvier 2016 , à Cours la Ville, la population sous le choc, s’est sentie « blessée », explique Ginette Manary, adjointe aux Affaires culturelles. « On lui a fait confiance et il nous a trahis. »

La mairie a hésité avant de programmer le film

L’élue se souvient d’un homme « autoritaire, imbu de sa personne. Tout le monde s’écrasait devant lui et, en même temps, il y avait beaucoup d’admiration. » Alors, quand il s’est agi de programmer ou non le film de François Ozon, Grâce à Dieu , qui retrace le combat de victimes présumées du prêtre et la création de l’association La Parole libérée , elle avoue avoir hésité. « Nous avons eu énormément de pression », de la part de ceux qui voulaient le voir diffuser à Cours, de la part de ceux qui ne voulaient pas qu’on « remette le couvert ». « Nous voulions ménager tout le monde. Nous faisons une programmation de cinéma tous les mois. Des films ne passent pas, d’autres oui. Il y a aussi des films au sujet sensible : Les Chatouilles , qui parle d’attouchements, nous l’avons passé. Mais là, avec Grâce à Dieu , on est tellement concerné. »

Un sujet « tabou »

À Cours la Ville, rétrospectivement, le passage du prêtre n’aura laissé personne indifférent, même si aucune plainte n’émane de la commune. Quelques jours avant la séance, dans les rues, les cafés, les commerces, on sent que la population est affectée, encore aujourd’hui. « Ceux qui veulent voir le film l’ont déjà vu, explique cette commerçante. À Roanne par exemple ». Une autre doute du succès de la séance : « Ce sera le dimanche de Pâques ! C’est une fête religieuse et généralement, on passe la journée en famille. Personne ne va au cinéma ce jour-là ! » Un autre habitant explique : « Moi, je n’irai pas le voir : lorsque je vais au cinéma, c’est pour me détendre, ça doit être un divertissement ». Une autre : « Pour ceux qui doutent, il faut qu’ils aillent voir le film. Ça va les faire réfléchir ». Pour la gérante de cet autre commerce, « c’est tabou ». Elle ajoute : « Peu de clients parlent du prêtre et généralement, seulement quand il y a un article dans la presse. J’entends dire : “Ils ne veulent pas le laisser tranquille ?”. »

Père Leroux : « Il faut faire la chasse aux silences »

L’actuel prêtre de la paroisse Saint-Michel en Rhône et Loire, le père Tancrède Leroux, confie : « Étant donné que la population l’évoque, j’ai décidé d’organiser deux petites réunions pour en parler, pour libérer la parole. Nous pensons surtout aux victimes ». Ce qu’il ressort de ces rencontres, c’est l’incompréhension : « Beaucoup ne comprennent pas pourquoi le père Preynat n’a pas encore été jugé. Cela fait quand même quatre ans, c’est long ». L’enquête de l’époque, qu’il qualifie de « très sérieuse », a également fait partie des sujets abordés, car « des gens ont été interrogés à Cours la Ville, comme dans toutes les paroisses où il est passé ». Le père Leroux invite au « discernement et à faire attention aux non-dits. Il faut faire la chasse aux silences. Et je ne parle pas que de l’Église, aussi dans les familles, nous devons libérer toutes les paroles ».

Aujourd’hui, Ginette Manary souhaite tourner la page : « Les affiches sont sur les panneaux d’information, le film sera diffusé le dimanche 21 avril, et lorsqu’il sortira en DVD, il y en aura à la médiathèque. Et je veux passer à autre chose ».

Projection de Grâce à Dieu , de François Ozon, dimanche 21 avril à 18 heures, salle Émilien-Michoux, à Cours la Ville.

UN DÉBAT À COURS LA VILLE ?

Lors de la rencontre-débat après la projection de Grâce à Dieu, avec le remplaçant provisoire du cardinal Barbarin à la tête du diocèse de Lyon, le prêtre Yves Baumgarten, François Devaux (La Parole Libérée) et François Ozon (le réalisateur). Photo d’archives Le Progrès /Joël PHILIPPON

Dans plusieurs communes, la projection du film Grâce à Dieua été suivie d’un débat. À Lyon, par exemple, le 6 avril, un débata été organisé avec le réalisateur François Ozon, le prêtre Yves Baumgarten (remplaçant provisoire du cardinal Barbarin à la tête du diocèse de Lyon) et François Devaux (président de La Parole libérée).

Ça a aussi été le cas à Villefranche-sur-Saône, au cinéma Les 400 Coups, le lundi 15 avril, où deux membres de l’association – deux victimes présumées du prêtre – étaient présents. Un moment fort, durant lequel il a été question, entre autres, de la difficulté des victimes de pédophilie à sortir du silence. « J’avais peur d’un truc idiot, confiait l’un des deux. Idiot car, le méchant, ce n’était pas moi. » L’autre animateur ajoutait : « Il faut que la honte change de camp ».

À Cours la Ville, Pierre-Emmanuel Germain-Thill, de La Parole libérée, souhaitait en organiser un. Il a proposé au père Tancrède Leroux de l’animer avec lui. À l’heure où nous bouclons cet article, aucun débat n’est programmé. À noter qu’un feuillet d’informations sur « L’impact psychotraumatique des violences sexuelles faites aux enfants » (écrit par Muriel Salmona, psychiatre et psychotraumatologue) sera à disposition des spectateurs à la sortie du cinéma et en mairie de Cours la Ville."

_________________
Pierre FONTANARI
Administrateur du forum
Pierre FONTANARI
Pierre FONTANARI
Admin

Messages : 511
Date d'inscription : 12/02/2016
Age : 51
Localisation : Le Beausset-en-Provence

https://laparoleliberee.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Projection de "Grâce à Dieu" à Cours-La Ville! Empty Re: Projection de "Grâce à Dieu" à Cours-La Ville!

Message par Reine Mar 7 Mai - 8:10

Bonjour à tous,
Oui le père Preynat était adoré à Cours - mes cousins très pieux, le voyait à toutes les messes - il brillait par son autorité (curieusement) - maintenant ils ont honte et ne peuvent plus le voir en peinture et voudrait le voir aller à l'échafaud !
c'est parfait pour moi et pour tous les articles que je leur ai fait lire !
bravo les enfants, ça avance - vous allez y arriver

je vous embrasse
REINE

Reine

Messages : 37
Date d'inscription : 15/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum